19.05.2020

Reduction of hospitalizations for myocardial infarction in Italy in the COVID-19 era

Epidemiological Cardiology and metabolic diseases
Rosa S et al
Eur Heart J
This article is currently being translated into English, in the meantime you will find below its French version.

Main result

- 54 centres participants (28 universitaires et 26 non universitaires) dont 51 (94,4%) équipés d'un plateau de coronarographie, 48 (88,9%) étant centres de coordination pour les STEMI et 32 (59,3%) pourvus d'une unité de chirurgie cardiaque.

- Total de 319 IDM admis du 12 au 19 mars 2020 contre 618 la même semaine en 2019, soit une réduction de 48,4% (p<0,001).

 

STEMI :

- 197 STEMI admis du 12 au 19 mars 2020 contre 268 la même semaine en 2019, soit une réduction de 26,5% (p=0,009). Pas de différence significative sur l'âge moyen (66,5 vs. 66,4 ans) mais diminution de la proportion de femmes (20,3% vs. 25,4% p<0,001). La réduction des admissions pour STEMI était plus importante parmi les femmes (41,2% p=0,011) que parmi les hommes (17,8% p=0,191). Réduction d'admission pour STEMI comparable entre les centres universitaires et les centres non universitaires.

- Taux de coronarographie pour STEMI stable : 94,5% en 2020 vs. 94,9% en 2019, p=0,562.

- Taux de mortalité des STEMI augmenté : 13,7% vs. 4,1% (RR =3.3, 95% CI 1.7–6.6; P < 0.001). Taux de complications majeures (choc cardiogénique, arythmies menaçantes, ruptures de la paroi libre du VG, communication inter-ventriculaire, insuffisance mitrale sévère) augmenté 18,8% vs. 10,4% (RR = 1.8, 95% CI 1.1–2.8; P = 0.025).

- 21 STEMI SARS-CoV-2 positifs (10,7%) avec un taux de mortalité significativement supérieur par rapport aux autres STEMI admis en mars 2020 (28,6% vs. 11,9%, p<0,001).

- Délais entre le premier symptôme et la coronarographie et entre le premier contact médical et la coronarographie augmentés de 39,2% et de 31,5% respectivement en mars 2020 par rapport à 2019.

 

NSTEMI :

- Diminution des admissions en 2020 : 122 vs. 350 (- 65,4%, p<0,001). Pas de différence significative sur l'âge moyen (69,6 vs. 68,9 ans), proportion de femmes similaire (29,8% vs. 30,9%) et réduction des admissions pour NSTEMI similaire parmi les femmes et parmi les hommes. Réduction d'admission pour NSTEMI comparable entre les centres universitaires et les centres non universitaires.

- Diminution de 13,3% des NSTEMI bénéficiant d'une angioplastie percutanée en 2020 (66,1% vs. 76,7%, p=0,023).

- Taux de mortalité des NSTEMI augmenté : 3,3% en mars 2020 vs. 1,7% en 2019 (RR = 1.9, 95% CI 0.5–6.7; P = 0.309) ; taux de complications majeures également augmenté : 10,7% vs. 5,1%  (RR = 2.1, 95% CI 1.05–4.1; P = 0.037).

- 12 STEMI SARS-CoV-2 positifs (9,8%), aucun n'est décédé.

 

Analyses supplémentaires :

- Insuffisance cardiaque : diminution des admissions de 46,8% (82 vs. 154, p=0,005), sans différence significative sur l'âge moyen, diminution similaire parmi les femmes et les hommes.

- Fibrillation auriculaire : diminution des admissions de 53,4% (41 vs.88, p=0,017), sans différence significative sur l'âge moyen.

- Diminutions des admissions non statistiquement significatives pour les motifs de défaillance d'un dispositif implantable ou d'embolie pulmonaire.

Takeaways

Sur la semaine du 12 au 19 mars 2020, par rapport à la semaine équivalente en mars 2019, en Italie :

- Réduction de 48,4% des admissions en USIC pour infarctus du myocarde avec une réduction de 26,5% pour les STEMI (réduction plus importante parmi les femmes de 41,2%) et une réduction de 65,4% pour les NSTEMI.

- Pour les STEMI : délais entre le premier symptôme et la coronarographie et entre le premier contact médical et la coronarographie augmentés de 39,2% et de 31,5% respectivement.

- Taux de coronarographie pour STEMI stable mais diminution de 13,3% des angioplasties percutanées pour les NSTEMI.

- Taux de mortalité des STEMI augmenté à 13,7% (RR=3,3), ce taux s'élevant à 28,6% pour les patients présentant un STEMI et positifs au SARS-CoV-2. Taux de mortalité des NSTEMI augmenté à 3,3% (RR=1,9).

- Taux de complications majeures majoré à 18,8% pour les STEMI (RR=1,8) et à 10,7% pour les NSTEMI (RR=2,1).

Strenght of evidence Weak

- Étude observationnelle descriptive transversale
- Nombre modeste de cas, une seule semaine d'analyse
- Plusieurs biais de confusion non pris en compte (étendue de l'infarctus, comorbidités,...etc).

Objectives

Rechercher et caractériser d'éventuelles modifications des admissions en USIC et des complications pour les infarctus du myocarde en Italie durant la période épidémique.

Method

- Etude observationnelle descriptive transversale multicentrique sur l'ensemble du territoire italien.

- Population : patients admis en unité de soins intensifs cardiologiques (USIC) pour infarctus du myocarde (IDM) au cours de la période du 12 au 19 mars 2020 ; comparaison avec la semaine équivalente en 2019.

- Analyse de 2 sous-groupes prédéfinis : i) syndrome coronarien aigu avec sus décalage du ST (STEMI), ii) syndrome coronarien aigu sans sus décalage du ST (NSTEMI). Analyses supplémentaires prévues (mais collecte des données optionnelles) pour les admissions en USIC faisant suite à : insuffisance cardiaque (IC), fibrillation auriculaire (FA), défaillance d'un dispositif implantable, embolie pulmonaire (EP).

- Analyse statistique : test du Chi2 appliqué aux variables catégorielles, test T de Student appliqué aux variables continues ; régression linéaire afin d'évaluer les facteurs influençant le taux de mortalité et de complications.

bibliovid.org and its content are bibliovid property.

Legal Notice