20.05.2020

Acute heart failure in multisystem inflammatory syndrome in children (MIS-C) in the context of global SARS-CoV-2 pandemic

Epidemiological Cardiology and metabolic diseasesPaediatricsAnesthesia-intensive care
Belhadjer Z et al
Circulation
This article is currently being translated into English, in the meantime you will find below its French version.

Main result

35 enfants inclus (âge médian de 10 ans [2 à 16 ans], 18 garçons, comorbidités présentes dans 28% des cas [3 asthmatiques, 6 patients en surpoids]). Les symptômes gastro-intestinaux étaient fréquents (80% des patients). Les signes cliniques évocateurs de la maladie de Kawasaki étaient fréquents, mais aucun ne répondait aux critères d'une forme classique. Le délai médian entre les premiers symptômes cliniques et les symptômes d'insuffisance cardiaque était de 6 jours. La majorité (29/35) a été admise directement à l'unité de soins intensifs (ceux admis en pédiatrie générale se sont détériorés dans les 24 premières heures).

La FEVG était <30% chez un tiers des enfants; 80% ont nécessité un support inotrope et 28% ont été traités avec ECMO. 22 (63%) ont eu une ventilation mécanique invasive. 6 patients avec une dilatation des coronaires, aucun anévrysme. Les marqueurs d'inflammation suggéraient une tempête de cytokines (IL6 médiane 135 pg / mL) et une activation des macrophages (D-dimères médians 5284 ng / mL). Le BNP moyen était élevé (5743 pg / mL).

31 patients (89%) ont été testés positifs pour l'infection par le SRAS-CoV-2 par PCR (12 avec écouvillon nasopharyngé, 2 en fécal) ou en sérologie (30/35). 2 patients négatifs avaient toutefois des images pulmonaires typiques sur le scanner. Tous les patients ont reçu des immunoglobulines en intraveineuse et un tiers des patients ont également reçu un traitement par corticostéroïdes. La fonction ventriculaire gauche a été restaurée chez 25/35 des patients sortis de l'unité de soins intensifs.

Aucun patient n'est décédé et tous les patients traités par ECMO ont été sevrés avec succès.

Takeaways

Le syndrome inflammatoire multisystémique chez l'enfant (MIS-C) est un nouveau syndrome qui est temporairement lié à une exposition antérieure au SRAS-CoV-2. Similitudes avec la maladie de Kawasaki atypique, mais les signes cliniques importants sont différents. L'atteinte myocardique avec une insuffisance cardiaque aiguë est probablement due à une sidération myocardique ou à un œdème plutôt qu'à des lésions inflammatoires du myocarde.

Alors que la présentation initiale peut être sévère chez certains patients nécessitant une assistance mécanique circulatoire et respiratoire, une récupération rapide avec l'utilisation d'immunoglobulines et de stéroïdes a été observée.

Strenght of evidence Weak

Série de cas, n=35, multicentrique en France et 1 centre en Suisse
7 patients toujours hospitalisés ou avec une dysfonction ventriculaire gauche résiduelle
Données manquantes du fait de l'absence de standardisation du suivi
Pas mal d'erreurs sur les pourcentages et incohérences sur le nombre de centres (14 / 12+1)

Objectives

Décrire un nouveau syndrome complexe chez des enfants fébriles admis pour insuffisance cardiaque aiguë, lié à une exposition antérieure au SARS-CoV-2 (syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants - MIS-C)

Method

Série de cas en France (12 centres) et en Suisse (1 centre), centres avec unités de soins intensifs prenant en charge les chocs cardiogéniques pédiatriques. Patients admis entre le 22 mars et le 30 avril.

Critères d'inclusion : fièvre (> 38,5 ° C) + choc cardiogénique ou dysfonction ventriculaire gauche aiguë (FEVG <50%) + syndrome inflammatoire biologique (CRP> 100 mg / mL).

Diagnostic COVID-19: tous ont été testés : RT-PCR nasopharyngée et/ou fécale et/ou écouvillonnage trachéal et/ou sérologie (IgG IgA IgM). Un patient était considéré comme infecté si l'un de ces tests était positif.

bibliovid.org and its content are bibliovid property.

Legal Notice