22.05.2020

COVID-19 in solid organ transplant recipients: Initial report from the US epicenter

Epidemiological Hepato-gastroenterologyTransversalNephrology
Pereira MR
Am J Transplant
This article is currently being translated into English, in the meantime you will find below its French version.

Main result

Inclusion de 90 patients COVID-19 transplantés d'âge médian de 57 ans et comprenant 59% d'hommes. Durée médiane de suivi (entre le test positif et le décès ou dernier suivi) : 20 jours (IQR : 14-24 jours)

Types de transplantations des sujets : rein : n=46, poumon : n=13, foie : n=9, coeur : n=3, multi-organes (2) : n=3.
Délai transplantation - COVID-19 : médiane de 6.6 ans avec 3 patients transplantés il y a moins d'un mois et 13 dans l'année précédente.

Sévérité de la COVID-19 : 22 avec infection légère, 41 modérée et 27 sévère.

Pas de différence significative de niveau d'immunosuppression ni de sévérité de la maladie selon le type d'organe transplanté.
Pas de différence significative des critères démographiques ni des comorbidités selon le niveau de gravité hormis :

  • l'aĝe : les patients sévères sont plus âgés (54 ans chez les cas légers/modérés versus 67 ans chez les cas sévères)
  • l'hypertension : plus présente chez les cas sévères (78% versus 60%)
  • un cancer actif : également plus représenté en cas de forme sévère (11% versus 0%)

Présentation clinique : présentation clinique similaire à la population générale (fièvre, toux, dyspnée, asthénie, myalgie, diarrhée).
Suspicion de contamination nosocomiale pour 3 sujets.
7 patients avaient initialement été testés négatifs avec positivation secondaire.
8 patients étaient initialement pris en charge en ambulatoire et hospitalisés secondairement au bout de 3 à 4 jours.

Patients hospitalisés (n=68, 76%) :

  • caractéristiques : albumine plus diminuée et procalcitonine plus élevée chez les patients sévères
  • traitement médicamenteux initial :
    • diminution des doses d'immunosuppresseurs chez la majorité des patients (88% pour les antimétabolites)
    • 91% ont été traités par HYDROXYCHLOROQUINE, 66% par AZYTHROMYCINE. Pas d'allongement du QTc constaté
    • TOCILIZUMAB chez 14 patients avec dégradation rapide, dont 3 sont décédés, 4 restent hospitalisés en soins intensifs, 5 sont restés au stade modéré de l'infection et 2 sont sortis d'hospitalisation
    • CORTICOSTEROIDES chez 16 patients : 3 sont décédés, 5 restent en soins intensifs, 6 sont restés au stade modéré, 2 ne sont plus hospitalisés
  • évolution (15 patients étaient toujours hospitalisés en fin d'étude dont 9 en soins intensifs) :
    • 35% des patients hospitalisés ont été ventilés mécaniquement. Aucun n'a nécessité d'ECMO
    • 34% ont été admis en soins intensifs et 16 sont décédés (24% des patients hospitalisés) dont 4 avaient refusé l'intubation ou l'admission en soins intensifs.
    • 54% sont sortis de l'hôpital dont 1 réadmis par la suite
    • pas de cas de complication thrombo-embolique ni de rejet de greffe

Takeaways

Chez les patients avec antécédent de transplantation d'organe solide, il reste difficile de savoir si la COVID-19 est plus souvent sévère qu'en population générale. La présentation clinique initiale semble similaire. Les facteurs de sévérité potentiels identifiés dans cette cohorte sont l'âge élevé, l'antécédent d'hypertension artérielle et la présence d'un cancer actif. 76% des patients ont été hospitalisés, avec diminution des immunosuppresseurs pour la plupart, en particulier des antimétabolites. 24% des patients hospitalisés sont décédés.

Strenght of evidence Weak

- étude rétrospective
- absence de correction du risque alpha
- effectifs relativement faibles
- évolution définitive non disponible pour 15 patients toujours hospitalisés en fin d'étude
- limitation du nombre de tests réalisés en début d'épidémie à New York, ne permettant pas d'estimer correctement la gravité de la COVID-19 chez les patients transplantés
- diagnostic de rejet de greffe limité par le faible accès aux biopsies et la trop faible durée de suivi

Objectives

Décrire les caractéristiques cliniques de la COVID-19 chez des patients avec antécédent de transplantation d'organe solide.

Method

Etude de cohorte rétrospective multicentrique (2 hôpitaux new-yorkais) à visée descriptive menée sur les 3 premières semaines de l'épidémie dans la ville.

Critères d'inclusion :

  • patients de plus de 18 ans
  • antécédents de transplantation d'organe solide
  • test par RT-PCR sur écouvillon naso-pharyngé positif pour le SARS-CoV-2 entre le 13/03/2020 et le 3/04/2020
  • patients hospitalisés ou non

Les patients ont été classés en fonction de la gravité de la COVID-19:

  • forme légère : patients ambulatoires
  • forme modérée : patients hospitalisés
  • forme sévère : patients hospitalisés en soins intensifs, ventilés mécaniquement ou décédés

Prise en charge thérapeutique alors en cours dans les deux centres:

  • COVID-19 légère : traitement symptomatique
  • COVID-19 modérée ou sévère :
    • HYDROXYCHLOROQUINE +/- AZITHROMYCINE ou REMDESIVIR si pas d'inclusion dans un essai clinique
    • TOCILIZUMAB : en cas de dégradation rapide
    • Immunoglobulines IV et corticostéroïdes en bolus au cas par cas
  • immunosuppresseurs : sur avis d'experts, en général diminution globale modérée de l'ensemble des immunosuppresseurs mais plus particulièrement des anti-métabolites (acide mycophénolique, azathioprine)

bibliovid.org and its content are bibliovid property.

Legal Notice