28.05.2020

Neurologic Manifestations of Hospitalized Patients With Coronavirus Disease 2019 in Wuhan, China

Epidemiological Neurology
Mao L et al
JAMA Neurol
This article is currently being translated into English, in the meantime you will find below its French version.

Main result

214 patients hospitalisés avec une infection à SARSCoV-2 confirmée ont été inclus dans l'analyse. L'âge moyen était de 52,7 ans et 40,7% des patitents étaient des hommes.
Parmi ces patients, 83 (38,8%) présentaient au moins une des comorbidités suivantes : hypertension (51 [23,8%]), diabète
(30 [14,0%]), maladie cardiaque ou cérébrovasculaire (15 [7,0%]), et tumeur maligne (13 [6,1%]).

Les symptômes les plus courants en début de maladie étaient : fièvre (132 [61,7%]), toux (107 [50,0%]) et anorexie (68 [31,8%])

Soixante-dix-huit patients (36,4%) ont présenté des symptômes neurologiques : système nerveux central (SNC) (53 [24,8%]), système nerveux périphérique (SNP) (19 [8,9%]) et lésions musculaires squelettiques (23 [10,7%]).
Parmi les patients ayant présenté une atteinte du SNC, les symptômes les plus courants étaient les vertiges (36 [16,8%]) et les céphalées (28 [13,1%]). Parmi les patients ayant présenté des symptômes du SNP, les symptômes les plus fréquemment rapportés étaient les dysgueusies (12 [5,6%]) et de l'anosmie (11 [5,1%]).

La plupart des manifestations neurologiques apparaissent tôt dans la maladie (temps moyen d'admission de 1-2 jours).

Selon les recommandations de l'American Thoracic Society concernant les pneumonies communautaires, 88 patients (41,1%) présentaient une infection sévère et 126 patients (58,9%) une infection non sévère. Les patients atteints d'une infection sévère étaient significativement plus âgés (âge moyen 58,2 ans vs 48,9 ans ; p<0,001) et plus comorbides (42 [47,7%] vs 41 [32,5%] ; p= 0,03), en particulier hypertendus (32 [36,4%] vs 19 [15,1%] ; p<0,001), et avaient moins de symptômes typiques de COVID-19 tels que la fièvre (40 [45,5%] vs 92 [ 73%] ; p<0,001) et la toux sèche (30 [34,1%] vs 77 [61,1%] ; p<0,001).


De plus, les manifestations neurologiques étaient significativement plus fréquentes dans les formes sévères que dans les formes bénignes (40 [45,5%] vs 38 [30,2%] ; p= 0.02). Ils incluaient une maladie cérébrovasculaire aiguë (5 [5,7%] ; 4 patients avec accident vasculaire cérébral ischémique et 1 avec hémorragie cérébrale décédée plus tard d'une insuffisance respiratoire vs 1 [0,8%] ; 1 patient avec accident vasculaire cérébral ischémique ; p = 0,03), une perte de conscience (13 [14,8%] vs 3 [2,4%] ; p <0,001) ou des lésions musculaires squelettiques (17 [19,3%] vs 6 [4,8%] ; p<0,001). Dans le groupe des patients sévères, un patient a présenté des convulsions caractérisées par un début soudain de contraction des membres et une perte de conscience, ayant duré 3 minutes.

Takeaways

Le SARS-Cov-2 peut infecter le système nerveux central et les muscles squelettiques aussi bien que le système respiratoire.

Chez les personnes atteintes d'une infection sévère, l'atteinte neurologique est plus fréquente, comprenant les maladies cérébrovasculaires aiguës, les troubles de la conscience et les lésions musculaires squelettiques.

Il est particulièrement significatif d'apprendre que pour ceux qui ont une infection COVID-19 sévère, une détérioration ou une aggravation clinique rapide pourrait être associée à un événement neurologique tel qu'un accident vasculaire cérébral, ce qui contribuerait à augmenter le taux de mortalité.
 

Strength of evidence Weak

- Etude rétrospective observationnelle basée sur des dossiers médicaux/infirmiers, résultats de laboratoire et d'imagerie.
- 214 patients, risque de biais dans l'observation clinique
- Les données ont été extraites via des rapports médicaux électroniques, les patients avec des symptômes neurologiques légers pourraient être omis.
- Les résultats cliniques de la plupart des patients hospitalisés n'étaient pas disponibles au moment de l'analyse, il était difficile d'évaluer l'effet des manifestations neurologiques sur leur issue.
- Un certain nombre d'examens nécessaires pour étayer les diagnostics neurologiques n'ont pas été réalisés (ponction lombaire, électromyographie/vitesse de conduction, IRM) compte tenu du contexte de la pandémie.
En effet, la plupart des symptômes étaient des descriptions subjectives des patients.
Dans ce cas, il est difficile de distinguer si les manifestations neurologiques sont causées directement par le virus ou indirectement par la maladie pulmonaire ou d'autres lésions d'organes.

Objectives

Etudier les manifestations neurologiques des patients atteints du Covid-19.

 

Method

Etude retrospective observationnelle incluant 214 patients hospitalisés avec une infection à SARS-Cov-2 confirmée. Les données ont été collectées du 16 janvier 2020 au 19 fevrier 2020 auprès de 3 centres dédiés au Covid-19.

Données extraites de rapports médicaux électroniques, dossiers infirmiers, résultats de laboratoires et examens radiologiques.

Les données sur les symptômes neurologiques ont été revues par deux neurologues.

Pour les données de référence, la moyenne et les écarts-types ont été utilisés pour les données normalement distribuées, la médiane et la plage pour les données qui n'étaient pas normalement distribuées. Les variables continues ont été comparées en utilisant le test de somme de rang de Wilcoxon. Les proportions des variables catégorielles ont été comparées à l'aide du test χ2.
Toutes les analyses statistiques ont été effectuées à l'aide du logiciel R, version 3.3.0 (la Fondation R). Le seuil de signification a été fixé à une valeur p bilatérale inférieure à 0,05.

 

bibliovid.org and its content are bibliovid property.

Legal Notice